HALTE sur le PLUi

logo 600pixel

En 2009 le projet de PLUi avait été rejeté lors du débat du « Grenelle 2 ». Les maires ruraux avaient été entendu. L’assemblée nationale a adopté le projet de loi « ALUR » le 17 septembre 2013.

Ce texte est un mauvais coup au monde rural. Il ne s’agit pas de s’opposer à l’évolution de la loi quand elle est bonne pour toutes les communes. Les maires ne s’opposent pas à la monté des SCOT (fixer un cadre cohérent d’aménagement de l’espace),  à la suppression du coefficient d’occupation des sols, en revanche pourquoi intégrer l’urbanisme commercial et supprimer le développement rural?   Pourquoi prendre en compte les installations de type caravane, yourte  ou tipi dans les futurs PLUi un peu comme si on voulait que la campagne devient prématurément une réserve « d’indiens » ?

Les maires des grandes villes, donc ceux qui nous gouvernent, poussent à l’opposition urbain / rural et cherchent à réduire le poids politique des zones rurales.

Le journal la Gazette du 23 septembre 2013 fait la part belle au PLUi. L’article est biaisé car le journal demande l’avis de parlementaires favorables mais pas des maires ruraux. Le gros de la troupe des parlementaires est originaire de la ville dans laquelle il a sa réserve d’électeurs. Le parlementaire n’a pas besoin des quelques voix en provenance des communes rurales qui se vident progressivement de ses électeurs. Dans ce journal les parlementaires interrogés pensent qu’il faut de la pédagogie pour faire comprend aux maires ruraux (qui ont la réputation d’être « bête ») le sens du PLUi.  De tels comportements montrent que beaucoup de parlementaires ne s’intéressent plus au développement des territoires ruraux et se sont déconnecté du terrain.

Les communes rurales doivent décider librement si elles font le choix du PLUi ou pas. Le passage en force par la loi n’est pas justifié. Le principe de l’adhésion volontaire des communes au projet intercommunal n’est pas respecté.  Avec la disparition de la maîtrise de l’urbanisme le maire perd le dernier moyen de développement à sa portée. Le maire, maillon de la démocratie locale,  apprécié, écouté et proche de ses concitoyens  est poussé vers la fin tragique de l’esprit créateur des communes.

– Pour votre information et pour réagir vous trouverez copie du courrier transmis aux parlementaires du département de la Haute-Loire sur le lien ci-après :

courrierauxparlementaires-PLUi-LW

– Pour signer en ligne la pétition pour refuser le PLUi (maires, élus, particuliers) cliquer sur le lien ci-après :

https://www.lapetition.be/petition.php?petid=13404

Oui à la libre administration, Non au PLUi obligatoire, Pour la suppression de l’article 63 du projet de Loi ALUR

– Pour prendre connaissance de la lettre transmise à tous les maires, cliquer sur le lien ci-après :

Courrierauxmaires_PLUi

– Communiqué de presse de l’AMRF

Pétition nationale contre le PLUi obligatoire 24 09 13

Pierre GENTES

Maire de Laussonne

Président AMR43

(article lu 971 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Un délai supplémentaire pour la mise aux normes des cuves des stations-services

 

 

logo 600pixel

En cliquant sur le lien ci-après, vous trouverez le communiqué de presse du Président Vanik Berberian portant sur le délai supplémentaire accordé par l’état pour la mise aux normes des cuves des stations-services (date limite fin 2016).

Cette amendement à la loi apporte une répits passager mais devrait prendre en compte des règles simples de bon sens comme ce qui suit :

1) Identifier des stations qui n’auraient pas d’autres choix que la fermeture.

2) Identifier des stations qu’un aménagement sérieux du territoire impose.

3) Mettre en place une aide financière pour les situations identifiées ci-dessus.

4) Ensuite seulement, réaliser les travaux de mise aux normes.

Pierre GENTES

Stations services 17 09 2013

(article lu 1423 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Quand l’arrangement local prend le dessus sur la régle d’éligibilité initiale

 

logo 600pixel

Une démarche, pour le moins aléatoire, relative au choix et à l’instruction des projets, interpelle les élus sur ce qui se passe depuis quelques années et surtout sur ce qui se profile dans les années qui viennent. A titre d’exemple,  le projet 2012-2013, de création d’équipements et réalisation d’aménagements « station pleine nature » et « respirando » visant à améliorer l’accueil touristique des visiteurs dans nos communes rurales en Haute-Loire est édifiant.

La lettre transmise aux présidents : de la région Auvergne, du conseil général 43 et de la communautés de communes du Mézenc et de la Loire Sauvage, à travers un exemple concret, vise à  les alerter car ils assurent le pilotage et l’instruction des projets d’investissements pour les communes et/ou pour les communautés de communes. Cette analyse, qui vaut aussi pour d’autres projets, milite pour travailler dans l’avenir avec plus de transparence dans les arbitrages et les responsabilités mais également avec plus d’équité dans les choix. Les maires et plus particulièrement les maires ruraux ont toutes les raisons de s’inquiéter de l’avenir car on assiste, depuis quelques années, à une dérive qui devrait s’amplifier avec l’arrivée de certaines lois actuellement en préparation et prochainement présentées au parlement.

Cette lettre peut être téléchargée en cliquant sur le lien suivant :

CG-Respirando-080813

Pierre GENTES

Président AMR43

(article lu 842 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress