ASSEMBLEE GENERALE DES MAIRES RURAUX 2020

Chère et cher collègues

L’assemblée générale des maires ruraux 2020 de la Haute-Loire se tiendra samedi 26 septembre 2020 à 9h30 à la salle polyvalente place de la mairie à LAUSSONNE ,

 L’ordre du jour est le suivant :

9h00 à 9h30 : accueil & café
9h30 à 10h15 : Assemblée Générale 2020.
– Mot d’accueil par Fernand CHAIZE (maire de Laussonne)

– Ouverture de l’assemblée générale : Pierre GENTES (ancien maire de Laussonne)
– Présentation et approbation du bilan d’activités 2019 : Christophe BEDROSSIAN (Maire d’Autrac)
–  Présentation et approbation des comptes 2019 (bilan fin 2019) : Francis DELMAS (Maire de Salettes)
10h15 à 11h00 : Echanges sur la question : comment permettre aux conseils municipaux de s’approprier les nouveaux mécanismes de conduite de l’intercommunalité, outil au service des communes. Débat animé par Pierre GENTES et Cécile GALLIEN (Maire de Vorey)
11h00 à 11 h30 : Intervention du représentant de l’AMRF  et des personnalités présentes.
11h30 à 12h00  Assemblée générale extraordinaire pour l’élection d’un nouveau conseil d’administration de l’AMR43.

12h00 : Fin de réunion et apéro dinatoire

Je vous remercie par avance de bien vouloir annoncer votre participation pour une meilleure organisation en lien avec les régles barrières.

Bien à vous

Pierre GENTES

Président AMR43

Ancien Maire de Laussonne

 

(article lu 38 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Intercommunalité, Reprendre la main

Voici un message du Président de l’AMRF
Bien débuter son mandat 2020-2026.   Intercommunalité, reprendre la main ! —>  reprendre en main l’interco dans 36000 communes
 
« Voilà, nous y sommes.
Le mandat qui débute doit marquer un changement notoire dans le fonctionnement des intercommunalités pour en faire de véritables outils au service des communes et du développement des territoires ruraux.  La période qui s’achève a vu s’opposer deux conceptions de l’intercommunalité. Celle qui y voit, à partir d’une réflexion partagée sur l’avenir, le vecteur d’une coopération solidaire, l’outil dans lequel la commune porte la pertinence de la proximité et la légitimité démocratique.  Et l’autre, désincarnée, illustration d’une vision technocratique déformée, qui y voit ce qui à terme, devrait supplanter la commune.

Les Maires ruraux sont viscéralement, obstinément, lucidement, attachés à la première.  Celle qui s’ouvre doit laisser place à celle où il nous faut rappeler avec force que la commune est une entité humaine, démocratique, territoriale, qui assure la continuité dans la proximité (comme on l’a vécu avec la crise sanitaire) et que l’EPCI est, comme son nom l’indique, un établissement public de coopération intercommunale, donc un outil.  C’est parce que nous avons cette ambition pour nos communes rurales que nous devons décupler, en ce début de mandat, cette énergie qui nous caractérise et pousser plus loin nos exigences au seuil de leur installation.  L’intercommunalité fonctionnera grâce à la manière dont vous vous en saisirez, pour la commune dont vous êtes l’élu.e et pour le territoire dans lequel elle est inscrite.
C’est à cela que vous sera utile cet outil concret et complet pour comprendre les nouvelles règles et les enjeux et vous donner des clés pour agir.
Bon début de mandat à vous. »

Vanik Berberian
Maire de Gargilesse-Dampierre
Président de l’Association des Maires Ruraux de France

(article lu 14 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Assemblée Générale 2020

 

Je vous propose la date du samedi 26 septembre 2020 pour tenir l’assemblée générale 2020 de l’AMR43 au titre de l’activité 2019.
Au programme :
– De 9h00 à 9h30 : accueil des participants
– De 9h30 à 11h00 : assemblée générale ordinaire (thème à déterminer mais çà ne manque pas).
– De 11h00 à 12h00 : assemblée générale extraordinaire (élection du nouveau conseil d’administration et du bureau).
– A 12h00 : apéritif dinatoire
— > Le lieu de la réunion n’est pas encore retenu mais çà pourrait être : Saint Christophe sur Dolaizon – Saint Paulien – Beaulieu – Laussonne – autres
Je vous invite à retenir cette date et me faire part de vos observations éventuelles.
Bien à vous
Pierre GENTES
Président AMR43

(article lu 31 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Pourquoi il faut adhérer à l’AMR43 sans attendre l’élection municipale de mars 2020

25 janvier 2020

1) AG 2020 de l’AMRF le 28 juin 2020 à LYON. L’AMR43 doit y être présente à travers ses délégués (au nombre de 3).

2) L’AMR43 devra tenir une Assemblée Générale Extraordinaire samedi 16 mai 2020 à 9h30. Le lieu reste à déterminer (autour du Puy en Velay).
Je rappelle que le bureau actuel (qui fait aussi fonction de conseil d’administration) est composé de 6 maires, dont certains ne se représentent pas.
L’AMR43 (plus de 85 communes pour l’instant) doit se doter d’un CA d’une douzaine de maires (H et F) élus en mars 2020. C’est au sein du CA que le futur bureau de l’AMR43 sera élu.

3) Votre commune doit adhérer dés maintenant.
Ce n’est pas seulement parce qu’à l’AMF on adhère par habitude et qu’à l’AMRF on adhère par conviction, mais parce que nous portons tous ensemble, le message du monde rural, le message de la commune , le message des maires et des élus municipaux. Vous le savez, ces derniers font lien entre la population et la république.
Les raisons d’adhérer sont nombreuses :
► 1ére raison : En mai 2020 l’AMR43 devra se doter d’un nouveau conseil d’administration
► 2ème raison : Pour être présent dans le nouveau conseil d’administration la commune doit être adhérente à l’AMR43.
► 3ème raison : Les nouveaux maires auront beaucoup de choses à faire après leur élection.
► 4ème raison : L’AMRF est très active et agit en faveur de la ruralité au niveau national (en pièce jointe nos actions en 2019)
► 5ème raison : Il faudra, dés l’élection municipale su 15 et 22 mars 2020 présenter des candidats (liste de maires) lors du renouvellement des instances départementales qui va se dérouler dans les semaines qui suivent (la CDCI ; le SDIS ; Commission Préfectorale Urbanisme ; Etc…)
► 6ème raison : pour travailler sur l’avenir de la ruralité et de ses villages, de la commune et de ses élus dans l’intercommunalité.
► Autres ….

Fiche_pourquoi_adherer_2020

Pierre GENTES

(article lu 39 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

La commune et élection municipale de mars 2020. Le point 1

6 décembre 2019

La question première est de savoir si la population accepte d’élire un maire en mars 2020 qui va accompagner la suppression de la commune.

La loi NOTRe veut la suppression de la commune et beaucoup de maires (qu’on le veille ou non) se résignent et de fait approuvent. Il se résignent devant une gouvernance de l’intercommunalité qui met la main sur la commune. Il suffit de jouer avec le robinet de la subvention et le levier du CIF (coefficient d’intégration fiscale). Plus le CIF grossit plus la commune s’affaiblit. Le CIF est un indicateur qui mesure le niveau d’absorption de la commune par l’interco.

Le PLUi et le transfert de la compétence urbanisme constituent des outils puissants qui poussent à la disparition de la commune. Le maire n’a plus la main sur la construction et l’activité dans sa propre commune. Ce qui se sait moins c’est que le PLUi est largement refusé en France (posez donc la question à des collègues maires). Idem en Haute-Loire, département dans lequel sur 10 communautés de communes, une seule (Mézenc Loire Meygal) a pris la compétence PLUi (par la force) donc l’urbanisme. La communauté d’agglo du Puy en Velay a refusé le PLUi et 2 communautés de communes avait fait le libre choix il y a quelques années de transférer la compétence urbanisme (plateau de Cayres-Pradelles et secteur de Brioude) à l’interco.

Revenons à notre élection municipale de 2020, les candidats (es) peuvent-ils oublier de présenter à leurs concitoyens la politique qu’ils vont mener au regard de l’utilité de la commune et de son avenir. Les candidats (es) sont-ils (elles) en capacité de se battre pour sauvegarder la commune, génératrice de lien social, niveau pertinent de bassin de vie et de dynamisation. La commune, niveau de démocratie le plus proche des gens.

Les futurs maires accepteront-ils (elles) de se laisser vassaliser par la gouvernance intercommunale ?

La suite dans un prochain épisode.

(article lu 29 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress