La commune et élection municipale de mars 2020. Le point 1

6 décembre 2019

La question première est de savoir si la population accepte d’élire un maire en mars 2020 qui va accompagner la suppression de la commune.

La loi NOTRe veut la suppression de la commune et beaucoup de maires (qu’on le veille ou non) se résignent et de fait approuvent. Il se résignent devant une gouvernance de l’intercommunalité qui règne parfois en maître en mettant la main sur la commune. Il suffit de manoeuvrer le robinet de la subvention et le levier du CIF (coefficient d’intégration fiscale). Plus le CIF grossit plus la commune s’affaiblit. Le CIF est un indicateur qui mesure le niveau d’absorption de la commune par l’interco.

Le PLUi et le transfert de la compétence urbanisme constituent des outils puissants qui poussent à la disparition de la commune. Le maire n’a plus la main sur la construction et l’activité dans sa propre commune. Ce qui se sait moins c’est que le PLUi est largement refusé en France (posez donc la question à des collègues maires). Idem en Haute-Loire, département dans lequel sur 10 communautés de communes, une seule (Mézenc Loire Meygal) a pris la compétence PLUi (par la force) donc l’urbanisme. La communauté d’agglo du Puy en Velay a refusé le PLUi et 2 communautés de communes avait fait le libre choix il y a quelques années de transférer la compétence urbanisme (plateau de Cayres-Pradelles et secteur de Brioude) à l’interco.

Revenons à notre élection municipale de 2020, les candidats (es) peuvent-ils oublier de présenter à leurs concitoyens la politique qu’ils vont mener au regard de l’utilité de la commune et de son avenir. Les candidats (es) sont-ils (elles) en capacité de se battre pour sauvegarder la commune, génératrice de lien social, niveau pertinent de bassin de vie et de dynamisation. La commune, niveau de démocratie le plus proche des gens.

Les futurs maires accepteront-ils (elles) de se laisser vassaliser ?

La suite dans un prochain épisode.

(article lu 10 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Communes adhérentes à l’AMR43 au 24 mai 2019

24 mai 2019.

A la date du 24 mai 2019, ce sont 85 communes du département de la Haute-Loire à jour de leur cotisation d’adhésion à l’AMR43 et à l’AMRF.

La progression est continue depuis 7 ans (29 en 2013 ; 40 en 2014 ; 54 en 2015 ; 62 en 2016 ; 72 en 2017 ; 82 en 2018 ; 85 à la date de ce jour). Pour info, l’association a été créée en 2012 (publiée au JO du 081212).

Les zones d’Yssingeaux – Brioude et de Langeac restent à l’écart du combat en faveur de la défense de la ruralité. La vision centralisatrice (voir tout en grand) et verticale du pouvoir (décision péremptoire venue d’en  haut) ne peut pas faire bon ménage avec la liberté communale et la vitalité rurale.

Merci encore à tous les maires et élus municipaux qui soutiennent la ruralité.

Pierre GENTES

(article lu 52 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Adhésion 2019 à l’AMR43 et à l’AMRF

16 janvier 2019.

Vous voudrez bien trouver sur le lien suivant le bulletin d’adhésion 2019 à l’AMR43 et l’AMRF.

Modèle de délibération pour les nouveaux adhérents seulement (inutile pour les communes déjà adhérentes) :
Modéle-de-délibération-pour-adhésion-AMR43

En vous remerciant par avance pour votre soutien.

Pierre GENTES

(article lu 47 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

L’AMR43 progresse tous les ans depuis sa création

Le 5 novembre 2018

L’association des maires ruraux de la Haute-Loire  (AMR43)  progresse depuis sa création en 2012.

Le nombre de communes adhérentes progresse régulièrement,  tous les ans, depuis le début. Ce sont autant de communes qui  viennent rejoindre les  10000 communes de France qui portent déjà le message des territoires ruraux au plus haut niveau de l’état.

Toutes ces communes se mobilisent pour une que le gouvernement et les parlementaires agissent en faveur d’une  véritable politique d’aménagement équilibré du territoire. Le monde rural doit être traité et considéré comme la ville ni plus ni moins.

Les maires ruraux qui agissent en dehors de toute compromission politicienne. Ils se battent dans le seul intérêt de la ruralité et des villages ruraux.

► L’AMR43 regroupe des communes au nombre de : 29 en 2013 /// 40 en 2014 /// 53 en 2015 ///62 en 2016 /// 74 en 2017 /// 82 en 2018.

adhésions amr43 2017

carte des communes adhérentes 2018

Merci pour votre soutien.

Pierre GENTES

(article lu 96 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Invitation à l’Assemblée Générale Annuelle 2018 de l’AMR43

Invitation Assemblée Générale 2018 de l’AMR43

J’ai le plaisir de vous inviter à l’assemblée générale des maires ruraux de la Haute-Loire qui se tiendra au centre culturel de VALS PRES LE PUY du vendredi 14 septembre 2018 à 16h00.

L’ordre du jour est le suivant :

16h00 à 16h30 : accueil & café
16h30 à 17h15 : Assemblée Générale 2018.
– Ouverture de l’assemblée générale : Pierre GENTES (maire de Laussonne)
– Présentation et approbation du bilan d’activités 2017 : Christophe BEDROSSIAN (Maire d’Autrac)
–  Présentation et approbation des comptes 2017 (bilan fin 2017) : Francis DELMAS (Maire de Salettes)
17h15 à 17h45 : Restitution du résultat de l’enquête amr43 de début 2018 par Pierre GENTES
17h45 à 18h20 : Enjeux en matière d’urbanisme dans le cadre réglementaire évolutif.
18h20 à 19h00 : Intervention AMRF  et des personnalités présentes.
19h00 : Fin de réunion et apéro dinatoire

Pierre GENTES

(article lu 99 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress