Bulletin d’adhésion 2018 à l’AMRF et l’AMR43

le 2 janvier 2018

Chère et Cher Collègue,

Depuis bientôt 6 ans notre association départementale de maires défend le monde rural dans une Haute-Loire qui porte fièrement les valeurs d’une ruralité attractive qui s’appuie sur des territoires . Les associations départementales, dont celle de la Haute-Loire travaillent ensemble an liaison étroite avec  l’AMRF qui porte au plus haut niveau de l’état une politique tournée vers un aménagement équilibré du territoire afin que la ruralité reste moderne et  vivante.
Vous savez également que l’AMRF et les associations départementales agissent en toute indépendance, c’est à dire en dehors de toute figure imposée par tel ou tel parti politique.

Voici quelques domaines d’intervention prioritaires sans compter les interventions ponctuelles sur un projet de loi inacceptable pour le monde rural (ex : perte de l’activité « carte identité » dans les mairies, etc..)

 A – Le transfert de la compétence « eau et assainissement » de la commune vers la communauté doit être facultatif sur décision des élus locaux.

B – Le déploiement plus rapide du Très Haut débit Fibre Internet fixe et mobile.

C – Des ressources financières plus équilibrées (en finir avec la pratique du  1 Urbain = 2 Ruraux, compensation de la perte de la TH, augmentation de la DSR , préserver les ZRR, etc..).

D – La qualité des réseaux de télécommunications ne doit pas être délaissée.

E – L’école rurale doit être sauvegardée au plus prés des familles. Idem pour l’accueil du jeune enfant.

F – Un réseau de santé  qui assure une proximité acceptable à la population (médecin, infirmier, kiné, etc…). Un réseau d’EHPAD au plus prés des populations agées.

E – La liberté communale est un bien précieux qu’il faut préserver (article 72 de la constitution). Ne lachons rien en respect pour les électeurs qui nous ont donné mandat de mettre en œuvre une véritable politique de proximité et d’avenir pour nos territoires ruraux

F – Défendre le maire rural (et l’élu municipal) pour qu’il soit mieux reconnu et mieux respecté dans son travail de proximité auprès de la population au quotidien alors qu’il est quasi bénévole.

H – Lutter pour préserver autant que possible les services de proximité indispensable à la vie de village ou de bourg-centre.

 I – Etc..

C’est dans ce contexte, que j’invite ta commune à adhérer à notre association.

Tu  voudras bien trouver les pièces suivantes (mais aussi sur www.amr43.fr) :
– Le bulletin d’adhésion 2018 :  bulletin adhesion amr43 et amrf 2018
– Un modèle de délibération (Il n’est pas nécessaire de délibérer tous les ans, la première fois seulement) :  Modéle-de-délibération-pour-adhésion-AMR43
– Une lettre  de mobilisation de l’AMRF : Courrier_AMR_2018-1

Je suis bien évidemment à ta disposition pour tout complément d’information et te remercie par avance de ton soutien.

Bien à toi
Pierre GENTES

Président AMR43 et maire de LAUSSONNE

www.amr43.fr

 

(article lu 12 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Ce qui doit changer dans le déploiement du THD Fixe Internet le déploiement du THD mobile

19 décembre 2017

Le déploiement du THD Internet fixe doit être traité autrement en Haute-Loire.

Il n’est pas acceptable que 170 communes de Haute-Loire (sur 258) soit laissées de coté.

En pièce jointe un courrier de l’AMR43 transmis ce jour à M le Président du CD43 (copie sera transmise à M le Préfet, à M le Président du CR ARA et aux parlementaires)

Courrier en cliquant sur : THD courrier JPM 151217

Pierre GENTES

(article lu 25 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Des informations de l’ARCEP sur les réseaux de Télécommunications

A –  L’application  SIGNAL RÉSEAU est accessible  sur le site   https://signal-reseaux.orange.fr/  Elle permet aux élus de signaler des dommages réseaux (poteaux, câbles, armoires…etc.).

B – Il y a une PLATEFORME (réservée aux élus)  pour signaler des problèmes de couverture et de saturation des réseaux mobiles (téléphone en différé) sur : http://francemobile.agencedunumerique.gouv.fr  

Pour aller sur le site, la Préfecture vous a remis un identifiant et un mot de passe qui autorise l’accès à la plateforme (si vous ne l’avez pas n’hésitez pas à le demander)

C – Une autre plateforme pour les mobiles  est accessible sur   https://monreseaumobile.fr Cette application permet aux élus locaux de vérifier le niveau de couverture (très bien, bien, peu couvert, pas couvert) et selon les opérateurs.

Une autre application permet de vérifier la couverture en THD mobile (carte des mesures zones blanches centres-bourgs).  http://www.francethd.fr/mobile/mobile-fs.html

D – Autres :

  • L’ARCEP a mis en place une carte de suivi des déploiements FTTH à l’échelle de la commune. Elle peut être consultée à l’adresse https://arcep.fr  Cette carte permet de visualiser l’avancée des déploiements et est mise à jour tous les trimestres.
  • Une nouvelle plateforme de signalement devrait permettre aux particuliers, élus, entreprises et collectivités locales d’alerter l’ARCEP sur les dysfonctionnement rencontrés avec leur opérateurs Internet fixe ou mobiles. Cette plateforme : « j’alerte l’ARCEP ».

Pierre GENTES

(article lu 28 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Couverture mobile du territoire : faire bouger les opérateurs

13 juillet 2017

Les associations d’élus (dont l’AMRF) exigent une refonte de la stratégie nationale pour la couverture mobile du territoire.  L’union pour en finir avec la couverture mobile

Alors que l’annonce des objectifs du Président de la République est en concordance avec les positions des associations d’élus locaux et de collectivités en matière de couverture mobile, il importe désormais de construire rapidement avec l’ensemble des acteurs un Plan France mobile porté par une réelle volonté d’aménagement du territoire. Les besoins d’investissements en matière d’aménagement du territoire ont été jusqu’alors obérés par les coûts d’acquisition des licences imposés aux opérateurs par l’Etat. Il nous faut « changer de monde » pour trouver des réponses adaptées à notre époque, aux usages, aux exigences des citoyens et des entreprises dont les attentes concernent autant la voix que les données en mobilité et l’Internet des objets.

► Donner une nouvelle définition des zones dites « couvertes » avec un degré de précision qui traduit la réalité de cette couverture en secteur rural, notamment dans le cadre des  licences. Il faut a minima faire correspondre la définition de zone couverte à celle des zones de « bonne couverture » ou de « très bonne couverture » de l’ARCEP, à commencer par la 4G dés fin 2018 comme annoncé. Les opérateurs réalisent en urgence la couverture ainsi redéfinie, en doublant au minimum le nombre de sites en secteur rural et de montagne.

Généralisation sur l’ensemble du territoire de la couverture 5G en 2022.

Pierre GENTES

(article lu 55 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

La ruralité et les candidats à la présidentielle

30 mars 2017

Les associations départementales des maires ruraux ont tenus leur états généreux de la ruralité en 2016 et 2017 partout en France. Ces rencontres ont permis de lister 150 propositions  sur une quinzaine de thèmes différents à l’attention des candidats à l’élection présidentielle de 2017.

L’idée n’est pas d’inviter les candidats à présenter leurs projets pour qu’ils disent ce que nous voulons entendre. L’idée c’est de leur dire ce que nous voulons avec leurs réponses  en retour qui les engagent.

A la date de fin mars 2017, force est de constater que  les candidats montrent leur manque d’intérêt pour la ruralité. Ils ne donne aucun signe de reconnaissance sur ce que le monde rural donne à la France. A l’inverse ils ne donnent pas plus de signe d’ouverture sur ce que le monde rural attend de la France. Tout cela est très inquiétant pour l’avenir de la ruralité.

En tête de nos propositions nous trouvons :

– Une fracture numérique rurale insupportable qui doit conduire l’état à imposer un traitement adapté.

– Un juste équilibre entre villes et les campagnes (depuis plus de 20 ans exit l’aménagement du territoire chez nos gouvernants) reposant sur la présence des services publics et la reconnaissance du potentiel de développement économique des territoires ruraux  pour le pays.

– Une égalité de traitement au regard des dotations.

– Une abrogation de la loi MAPTAM et de la loi NOTRe.

– Supprimer le transfert obligatoire de la compétence  eau et assainissement.

– Mettre le paquet sur la santé.

– Pour une prise en compte des espaces et des territoires dans la constitution.

– Créer un ministère de la ruralité.

– Maintenir la commune comme fondement du creuset républicain.

Etc..

 La population doit savoir ce qui l’attend.

Les maires doivent obliger les candidats à répondre aux attentes de la population. Les candidats ne doivent pas chercher à enfumer l’électeur par des promesses extravagantes et irréalistes mais le respecter. Ils doivent s’engager devant le peuple dans un discours de justice et vérité. C’est tout le sens de la démarche des associations des maires ruraux en direction des candidats. article le progres 290317

Pierre GENTES

Président amr43

(article lu 313 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress