Stations-service mises en danger par la suppression du CPDC

logo 600pixel

Les stations-service mises en danger par la suppression du CPDC en miloeu rural.

– Par lettre ouverte la FNAA (Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile) et l’AMRF viennent d’interpeler solennellement le Président de la République et le Premier Ministre.

– Le courrier souligne le risque imminent que fait peser la suppression programmée de la dotation de l’état au CPDC (Comité Professionnel de la Distribution des Carburants).

– Si cette suppression est entérinée, elle provoquera inévitablement la disparition à court terme de plus d’un millier de stations-service, pénalisant gravement des millions de Français résidant dans les zones rurales et suburbaines dont le véhicule est le seul moyen de déplacement.

En cliquant ci-après vous trouverez le communiqué de presse et la lettre ouverte au Président de la République.

Communiqué de presse FNAA- Stations-service le 4 novembre 2014 (2)-1

Lettre ouverte_Monsieur le Président de la République_FNAA AMRF

Pierre GENTES

(article lu 914 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

La présence Postale dans les communes rurales

 

Rencontre du Mardi 22 janvier 2013 à 15h00 à la Direction Départementale de la Poste

Présents :

M Frédéric GRANIER : Directeur de la Poste (DLP) de la Haute-Loire

M Alain GIBERT : Délégué aux Relations Territoriales pour la Haute-Loire

Francis DELMAS : Maire de Salettes

Pierre GENTES : Maire de Laussonne

 Le DLP présentation la Poste en Haute-Loire

– 60 bureaux de poste

– 55 agences postales (fonctionnent sur la base d’un contrat de 9 ans renouvelable)

– 15 relais poste

– soit 115 points de contact sur le département (17000 au niveau national). Le souhait du Président de la Poste est de conserver un maillage du territoire national par la présence de l’enseigne au plus prés des clients.

– La banque postale, une banque comme les autres et qui le revendique

– La Poste c’est aussi la proximité avec la population, mais le guichetier ne peut pas porter toutes les compétences.

 Les maires ruraux disent leur attachement au service public de la Poste

Pierre GENTES et Francis DELMAS rappellent que les maires ruraux sont très attachés à leur bureau de poste et que la Poste assure un service de proximité indispensable à nos concitoyens car elle est enracinée dans la vie des gens. Le lien avec la population à travers le courrier, la banque et l’accueil guichet est très fort.

La présence postale en milieu rural c’est aussi l’expression de la solidarité nationale qui montre ainsi sa présence. Cela doit être le cas aussi pour l’école et la gendarmerie car ces services publics sont les plus ancrés dans un village et leur départ est vécu comme un drame pour tout le monde.

Les maires ruraux voient dans la Poste un acteur de développement local à part entière en s’associant  à la démarche de développement démographie engagé par la commune et ses élus. La Poste se mêle à l’activité commerciale locale, à l’activité artisanale pour accompagner la dynamique de progrès.

Le DLP précise les contraintes de l’enseigne la Poste sur le terrain

Le DLP rencontre de nombreux élus municipaux pour parler des horaires d’ouvertures des bureaux de poste afin d’adapter l’ouverture de l’accueil au nombre des clients qui y sont reçus. Il recherche en permanence le meilleur ajustement possible en cohérence avec la réalité économique locale et la venue   de clients dans ses locaux.

Avec un fond de péréquation de l’ordre de 170 Millions €, la collectivité nationale permet au service public de la Poste de maintenir sa présence dans les communes rurales et plus particulièrement au financement des agences postales. Ce fond offre à la Poste un levier d’aménagement du territoire car une partie de ce fond va dans des travaux d’aménagement de bureaux de poste ou d’agence postale en zone prioritaire.

A titre indicatif, en Haute-Loire ce fond a apporté 1,4 M€ en 2012 pour des travaux d’aménagement.

Depuis plusieurs années, la poste travaille en relation permanente avec : Etat – la Poste – l’AMF à travers une convention tripartite établie selon un schéma type de 3 ans.

La prochaine convention portera sur les années : 2014 – 2015 – 2016.

La CDPTT (commission départementale de la poste) est propice à la logique du dialogue « territorial » et « frontal ». On y parle horaires d’ouverture, nombre de clients, des bureaux de poste, des agences postales, etc.. La nécessité de l’entente plane comme un objectif.

La CDPTT est composée de : 2 représentants du conseil régional, 2 représentants du conseil général, 2 représentants des communes de plus de 2000 habitants, 2 représentants des communes de moins de 2000 habitants et de 2 représentants de la ville du Puy en Velay.

Elle se réunit 4 fois par an, elle est présidée par Denis Eymard et c’est la Poste qui présente l’ordre du jour.

Pierre GENTES rappelle son inquiétude sur ce qui caractérise le mode de fonctionnement de « l’agence postale » (des agents du public réalisent une activité soumise à la concurrence) en se référent à ce qui s’est passé chez France Télécom et ses agences commerciales lors de l’ouverture à la concurrence, il y a un peu plus d’une dizaine d’années.

Pierre GENTES se demande s’il n’y a pas lieu de penser que dans quelques années, l’activité des agences postales deviendra illégale car non conforme aux règles de la concurrence. Pourquoi ne pas imaginer que dans quelques années une nouvelle réglementation européenne, sous la pression des banques, n’accepte plus que d’un coté des banques fonctionnent sous un statut privée alors que d’autres fonctionnent avec du personnel de la fonction publique. Cette situation pourrait se retrouver dans beaucoup de villages ruraux dans lesquels se côtoient des banques concurrentes.

Le DLP indique qu’il n’est pas inquiet par cet aspect car l’offre de dépannage et de dépôt est inattaquable. Elle n’est pas dans l’agence postale.

(article lu 1108 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress