Lettre ouverte des Maires Ruraux de France à Emmanuel MACRON

2 mai 2017

Lettre ouverte des Maires Ruraux de France à Emmanuel Macron, candidat à la Présidence de la République. lettre ouverte amrf à emmanuel macron

L’AMRF soutien Emmanuel MACRON mais c’est d’un OUI MAIS dont il s’agit.

Pierre GENTES

(article lu 269 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

150 propositions à l’attention des candidats à la présidentielle et aux législatives

Au cours de l’année 2016 et début 2017 dans de nombreux départements, les AMR (association départementale des maires ruraux)  respectives ont tenus les « ETATS GENEREUX DE LA RURALITE » en liaison avec les acteurs de territoires.
L’AMRF a adopté en assemblée générale du 19 mars 2017  à LYON un document définitif que vous trouverez sur mon blog : Etats GénéReux de la Ruralité VD 2017
Aprés la présidentielle de mai 2017, nous devrons peser sur le débat des élections législatives de juin 2017 et sénatoriales à L’automne 2017.
L’AMR43 communiquera sur le sujet et enverra ce document à tous les candidats (es).

Pierre GENTES

(article lu 621 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

La ruralité et les candidats à la présidentielle

30 mars 2017

Les associations départementales des maires ruraux ont tenus leur états généreux de la ruralité en 2016 et 2017 partout en France. Ces rencontres ont permis de lister 150 propositions  sur une quinzaine de thèmes différents à l’attention des candidats à l’élection présidentielle de 2017.

L’idée n’est pas d’inviter les candidats à présenter leurs projets pour qu’ils disent ce que nous voulons entendre. L’idée c’est de leur dire ce que nous voulons avec leurs réponses  en retour qui les engagent.

A la date de fin mars 2017, force est de constater que  les candidats montrent leur manque d’intérêt pour la ruralité. Ils ne donne aucun signe de reconnaissance sur ce que le monde rural donne à la France. A l’inverse ils ne donnent pas plus de signe d’ouverture sur ce que le monde rural attend de la France. Tout cela est très inquiétant pour l’avenir de la ruralité.

En tête de nos propositions nous trouvons :

– Une fracture numérique rurale insupportable qui doit conduire l’état à imposer un traitement adapté.

– Un juste équilibre entre villes et les campagnes (depuis plus de 20 ans exit l’aménagement du territoire chez nos gouvernants) reposant sur la présence des services publics et la reconnaissance du potentiel de développement économique des territoires ruraux  pour le pays.

– Une égalité de traitement au regard des dotations.

– Une abrogation de la loi MAPTAM et de la loi NOTRe.

– Supprimer le transfert obligatoire de la compétence  eau et assainissement.

– Mettre le paquet sur la santé.

– Pour une prise en compte des espaces et des territoires dans la constitution.

– Créer un ministère de la ruralité.

– Maintenir la commune comme fondement du creuset républicain.

Etc..

 La population doit savoir ce qui l’attend.

Les maires doivent obliger les candidats à répondre aux attentes de la population. Les candidats ne doivent pas chercher à enfumer l’électeur par des promesses extravagantes et irréalistes mais le respecter. Ils doivent s’engager devant le peuple dans un discours de justice et vérité. C’est tout le sens de la démarche des associations des maires ruraux en direction des candidats. article le progres 290317

Pierre GENTES

Président amr43

(article lu 313 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

L’AMRF reçue par le Président de la République

logo 600pixel

Le 3 mars 2016

Le 1er mars 2016 le Président de la République reçoit une délégation de l’AMR conduite par son Président Vanik Berberian

Ce qui se dégage :

► Des maires ruraux et tous les acteurs locaux ont la volonté de jouer un rôle positif dans le développement du Pays. Ce rôle est compliqué du fait de l’impasse dans laquelle la loi NOTRe conduit à ne pas garantir un équilibre « urbain rural » dans l’aménagement du territoire.

►Les maires ruraux soulignent l’urgence d’inverser la lecture centralisatrice en matière de : numérique THD, Internet, médecins, éducation, services, etc..

►Pour un meilleur équilibre avec les mécanismes de dotations (réforme de la DGF). Il est urgent de mettre un terme à des disparités injustifiées.

►La décision publique ne peut pas être indexée sur la seule population mais dans la responsabilité collective.

►La commune doit jouer un rôle important dans la vie locale car elle relie les gens dans une dimension humaine. La commune comme le socle de la démocratie.

Voici le communiqué de presse correspondant :Communiqué AMRF Elysée février 2016

Bonne lecture et à très bientôt

Pierre GENTES

Président AMR43

(article lu 673 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

les Maires Ruraux écrivent au Président de la République, François Hollande.

logo 600pixel

18 décembre 2015

Vous trouverez en cliquant sur le lien suivant (Adresse à F. Hollande) copie du courrier envoyé ce jour par les Maires Ruraux de France (AMRF) à l’attention du Président de la République, François Hollande.  Adresse à F.Hollande

Suite aux élections régionales, l’AMRF propose 10 mesures-chocs pour répondre aux besoins urgents des habitants et des territoires ruraux :

Une réaction immédiate : 10 mesures chocs

 1. Mobiliser dès janvier 2016 un contingent de plusieurs milliers de médecins pour couvrir en médecine générale les territoires les plus démunis ;

2. Enjoindre les opérateurs de téléphonie à couvrir dès 2016 l’ensemble du territoire ;

3. Amplifier et accélérer l’effort financier au profit du très haut débit ;

4. Obliger les opérateurs à s’engager immédiatement dans le financement du fonds « Maisons de services publics » ;

5. Travailler à un partenariat jeunes et communes pour favoriser l’implication professionnelle et sociale de jeunes dans la vie communale rurale ;

6. Modifier avant son adoption finale le projet de loi de finances 2016 pour revenir à la position initiale, sur les dotations aux collectivités, avec l’instauration immédiate de l’égalité des citoyens où qu’ils vivent ;

 7. Stopper d’urgence l’action de l’Education Nationale visant à programmer la poursuite des fermetures d’écoles rurales ;

8. Stopper la fuite en avant vers des intercommunalités sans réalité politique ni géographique en instaurant un moratoire immédiat sur les nouveaux schémas intercommunaux de coopérations intercommunales subis et non volontaires ;

 9. Modifier les règles de représentativité pour assurer la représentation des habitants et des communes rurales dans le renouvellement des conseils communautaires (accords locaux) ;

10. L’instauration d’un véritable statut de l’élu rural et de l’engagement citoyen en milieu rural ;

Pierre GENTES

 

(article lu 725 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress