Municipales 2020 : Parité et jeunesse, le statut de l’élu(e) est une urgence

Communiqué de presse de l’AMRF : 190204 Statut de l’élu – Parité et Jeunesse

Alors que le Grand débat national en cours pose, parmi de nombreux sujets essentiels, la question de la démocratie et de son exercice, alors que  la fonction d’élu(e) et les conditions d’exercice des mandats sont fortement interrogées, alors que la fonction de maire est épargnée dans la remise en cause qui touche l’ensemble des élus, il est nécessaire de ne pas entraver l’exercice du mandat de proximité par des contraintes difficiles à atteindre pour certaines communes de moins de 1000 habitant (obligation de parité). Aussi, il est indispensable de commencer par le début, à savoir la mise en place d’un véritable statut de l’élu(e) qui permette, la parité et l’accès de la jeunesse aux conseils municipaux.

Cette urgence n’est pas seulement liée à l’actualité mais c’est aussi une réponse à l’aspiration des citoyens à être mieux associés à la décision publique locale. C’est aussi une réponse à l’appel de la jeunesse de trouver dans l’engagement municipal une concrétisation de son enthousiasme et de ses capacités d’imagination.

C’est le sens du soutien de l’AMRF à l’action touselus.fr et l’interpellation #pourquoipastoi. Face au risque de voir certaines communes se trouver en situation de carence de candidatures, y compris féminines, le statut de l’élu(e) est la réponse, à la condition de ne pas être l’accumulation d’une série de « mesurettes ». Trois grands principes fondent cette exigence : la disponibilité temporelle et matérielle (crédits d’heure et indemnité suffisante) ; la sécurité, d’un point de vue juridique et social ; la responsabilité (formation et transparence de gestion).

C’est aussi une réponse urgente et indispensable à l’enjeu de l’évolution du nombre de femmes dans les conseils municipaux et les outils intercommunaux. Si le pourcentage de femmes maires rurales (18 %) est sensiblement plus important qu’en ville, la question de la parité doit être posée dans le cadre plus large d’un statut de l’élu(e). L’objectif louable et nécessaire de renforcer la présence des femmes dans les conseils municipaux ne peut se régler par l’obligation qui serait pire que le mal. La création de ce statut permettra une avancée sensiblement plus efficace que d’ouvrir de nouveaux fronts clivants. C’est le cas de l’élection directe des conseillers communautaires qui ne règlera en rien l’enjeu de l’engagement des femmes dans la vie publique et viendra renforcer l’instabilité et le déficit de confiance dans l’intercommunalité déjà très élevé du fait de la Loi NOTRe.

Le Grand débat doit se saisir de ces points pour favoriser l’exercice des responsabilités électives dont notre démocratie a un très grand besoin. C’est une opportunité inédite pour le Gouvernement et le Parlement de répondre à la forte appétence pour la démocratie participative exprimée dans « les cahiers de doléances et de propositions » en créant, avant l’été, un cadre légal formel, qui donne à l’engagement en particulier pour les communes rurales, toujours évincées des bienfaits de ces réformes, une série d’outils pour sécuriser l’action des élus locaux. Aujourd’hui plus que jamais, il est temps de percevoir la dimension historique de l’attachement de notre pays à l’exercice de la démocratie communale.

Pour le bureau de l’AMRF, Vanik BERBERIAN

#MaCommuneEstUtile

Signez l’appel des maires ruraux sur : www.appeldesmairesruraux.fr

(article lu 5 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Adhésion 2019 à l’AMR43 et à l’AMRF

16 janvier 2019.

Vous voudrez bien trouver sur le lien suivant le bulletin d’adhésion 2019 à l’AMR43 et l’AMRF.

Modèle de délibération pour les nouveaux adhérents seulement (inutile pour les communes déjà adhérentes) :
Modéle-de-délibération-pour-adhésion-AMR43

En vous remerciant par avance pour votre soutien.

Pierre GENTES

(article lu 11 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Bonne année 2019

Les membres du bureau de l’AMR43 adressent leurs meilleurs voeux pour l’année 2019 à toutes les équipes municipales de Haute Loire et les personnels des mairies.

Les maires ruraux continuent le combat pour « exister » et pour réduire les fractures sociales et territoriales que nous connaissons dans le pays.

Bonne année 2019 à vous et vos proches.

Pierre GENTES

(article lu 12 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Appel au Peuple Français

le 16 décembre 2018

l’AMRF ouvre un site dédié pour signer et faire signer l’Appel au Peuple Français
Tous sur   www.appeldesmairesruraux.fr
« Imposer notre parole commune dans le débat national »

Pierre GENTES

(article lu 23 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

L’AMR43 progresse tous les ans depuis sa création

Le 5 novembre 2018

L’association des maires ruraux de la Haute-Loire  (AMR43)  progresse depuis sa création en 2012.

Le nombre de communes adhérentes progresse régulièrement,  tous les ans, depuis le début. Ce sont autant de communes qui  viennent rejoindre les  10000 communes de France qui portent déjà le message des territoires ruraux au plus haut niveau de l’état.

Toutes ces communes se mobilisent pour une que le gouvernement et les parlementaires agissent en faveur d’une  véritable politique d’aménagement équilibré du territoire. Le monde rural doit être traité et considéré comme la ville ni plus ni moins.

Les maires ruraux qui agissent en dehors de toute compromission politicienne. Ils se battent dans le seul intérêt de la ruralité et des villages ruraux.

► L’AMR43 regroupe des communes au nombre de : 29 en 2013 /// 40 en 2014 /// 53 en 2015 ///62 en 2016 /// 74 en 2017 /// 82 en 2018.

adhésions amr43 2017

carte des communes adhérentes 2018

Merci pour votre soutien.

Pierre GENTES

(article lu 84 fois)

Articles en relation :

  • Pas d'article en relation

Copyright © All Rights Reserved · Green Hope Theme by Sivan & schiy · Proudly powered by WordPress